Après une abdominoplastie : douleur et cicatrice

par | 31 mai 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Abdominoplastie | Chirurgie de la silhouette | Chirurgie esthétique

Le lifting du ventre ou plastie abdominale permet de traiter en un seul acte opératoire l’excès de graisse (liposuccion du ventre), l’excès cutané (résection) et si besoin le relâchement musculaire (suture du diastasis). Cette opération étant assez lourde, il faut bien connaître les suites d’une abdominoplastie afin de diminuer le plus possible la douleur, et optimiser la cicatrice et le rendu esthétique.

Quelles sont les suites opératoires d’une abdominoplastie ?

Une plastie abdominale nécessite généralement une anesthésie générale et une hospitalisation de deux jours en moyenne, avant  de retourner chez soi.

 

Abdominoplastie et douleur : comment la gérer ?

 

En phase de réveil, le chirurgien associe souvent un anesthésique local au niveau des cicatrices, et un antalgique par voie générale en perfusion.

 

L’antalgique est poursuivi de retour à domicile, en adaptant la dose au patient et aux douleurs. Celles-ci sont souvent plus marquées en cas de décollement tissulaire important, notamment s’il y a eu une intervention au niveau des muscles, un clivage tissulaire marqué ou une liposuccion sur un fort volume.

 

Toutefois, la douleur d’un lifting du ventre reste globalement modérée au retour à domicile, très proche de celle ressentie sur de simples courbatures musculaires.

 

Mon abdominoplastie jour après jour : quels sont les soins à effectuer ?

 

Outre la prise en charge de la douleur de l’abdominoplastie, un traitement pour prévenir les phlébites est instauré, généralement par voie injectable sous-cutanée. Il est alors conseillé de reprendre rapidement la marche.

 

Le pansement est retiré quelques jours après l’intervention, avant d’être refait régulièrement. L’œdème après abdominoplastie est important, ainsi que quelques bleus, l’infirmier vérifiant notamment qu’il n’y ait pas d’hématome ou de surinfection.

La première douche peut se faire un jour après le retrait des drains, à J1 ou J2.

 

Généralement, les fils sont résorbables en une quinzaine de jours, sauf autour du nombril : ils sont alors retirés vers J15.

 

Durant toute la convalescence, le port d’une gaine de contention est essentiel, pour limiter la douleur, limiter le décollement tissulaire et favoriser la cicatrisation profonde pour le remodelage tissulaire.

Cette gaine médicale pour le ventre doit être sans armature métallique et se porter en permanence durant 4 à 8 semaines. Pour savoir quand enlever la gaine après une abdominoplastie, mieux vaut l’accord du chirurgien pour vérifier la qualité de la cicatrisation superficielle et profonde.

 

Pour cette abdominoplastie, le patient se demande souvent au sujet de l’œdème et du pansement combien de temps cela dure. Le gonflement des tissus peut persister au moins 3 mois sans que cela soit anormal, avec parfois un changement de la sensibilité sur la zone opérée, plus ou moins indurée durant plusieurs mois.

 

La durée de l’arrêt de travail est en moyenne de deux semaines, contre environ deux mois pour l’arrêt du sport ou le port de charges lourdes : le chirurgien esthétique adapte toujours ces durées à l’activité du patient, sa morphologie et au type de chirurgie abdominale effectuée. Il assure généralement un suivi sur près d’un an, avec au total 3 à 4 visites de contrôle.

 

Les précautions à prendre pour réduire les douleurs et favoriser la cicatrisation après une abdominoplastie

Pour favoriser la cicatrisation superficielle et profonde, le patient doit respecter certaines précautions.

 

Une fois les fils retirés, le convalescent doit hydrater la cicatrice correctement les premières semaines. La protection contre les UV est essentielle durant 6 à 12 mois, pour éviter toute hyperpigmentation qui la rendrait inesthétique.

 

Le patient doit veiller aussi à ne pas tirer sur la cicatrice, en adoptant ses gestes aux forces de traction. Il doit privilégier la position semi-assise et ne pas dormir sur le ventre : la position sur le dos, jambes fléchies, est préférable.

 

Enfin, le patient doit être attentif à son hygiène de vie et à son poids. Face à une cicatrice de plastie abdominale, il se demande souvent comment peut-on ne pas reprendre du ventre après une abdominoplastie ? Comme la pratique du sport reste limitée, une alimentation saine et des exercices modérés, comme la marche, sont alors conseillés.

 

Le résultat après une abdominoplastie : quelle cicatrice abdominoplastie 1 mois après et 1 an après ?

 

Une abdominoplastie s’accompagne généralement d’une cicatrice basse, facilement cachée par les sous-vêtements ou le maillot de bain.

D’abord rouge le premier mois et légèrement boursouflée, la cicatrice devient progressivement rose. Elle prend son aspect définitif, fine et blanc nacré, au bout de 6 à 12 mois. Le rendu esthétique du lifting du ventre est alors optimal, avec une silhouette affinée et des tissus qui retrouvent tonicité et sensualité.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 12

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Docteur Château

Pose de prothèse mammaire : quelle durée de vie ?

Pose de prothèse mammaire : quelle durée de vie ?

Si l’augmentation des seins par pose de prothèse mammaire fait partie en France des mammoplasties les plus demandées, les patientes restent toutefois conscientes de la durée de vie limitée des implants. Pour autant, ceux de dernière génération n’obligent pas forcément...

Abdominoplastie : quel résultat 1 an après ?

Abdominoplastie : quel résultat 1 an après ?

Le « lifting du ventre » ou abdominoplastie offre un rendu souvent spectaculaire, avec un avant après qui sublime une silhouette transformée, à la fois plus mince et plus tonique. Il faut toutefois être conscient que le résultat définitif d’une abdominoplastie demande...