L’augmentation mammaire par lipofilling ou injection de graisse dans les seins

par | 5 septembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie du sein | Chirurgie esthétique | Lipofilling mammaire

L’augmentation des seins ne pouvant se faire légalement par injection d’acide hyaluronique, elle s’effectue toujours par chirurgie, soit par lipofilling mammaire, soit par pose de prothèses. Les implants et le lipofilling mammaire donnent un résultat définitif légèrement différent, d’où l’intérêt de bien connaître le rendu attendu.

 

 

Le lipofilling mammaire, qu’est-ce que c’est ?

Le lipofilling mammaire, ou lipostructure des seins, consiste à donner plus de volume à la poitrine, en injectant la propre graisse de la patiente, prélevée sur une autre partie du corps. Comme donneuse et receveuse forment une seule et même patiente, on parle d’autogreffe graisseuse, expliquant que le danger du lipofilling mammaire en termes de rejet du greffon soit nul.

Le résultat du lipofilling mammaire procure un avis le plus souvent positif chez les patientes, sous réserve de bien respecter ses principales indications :

  • augmenter de manière modérée le volume des seins ;
  • corriger une asymétrie de la poitrine.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un lipofilling mammaire ?

Pour bien choisir entre un lipofilling mammaire ou des prothèses pour une augmentation mammaire, chirurgien et patiente évaluent les avantages et les inconvénients.

 

Lipofilling mammaire : avis positifs et avantages

 

L’absence d’implants limite tout risque de rejet ou d’intolérance par corps étranger, la greffe de graisse étant une auto-greffe : une partie du greffon adipeux va se résorber naturellement les premières semaines mais une fois la graisse fixée, elle l’est définitivement.

La lipostructure donne un rendu visuel et tactile très naturel, avec un double effet sur les seins : un effet trophique sur la peau et un effet volumateur sur la glande.

Le rendu est d’autant plus esthétique, qu’il n’y a que très peu de cicatrice pour un lipofilling mammaire. C’est une opération globale de la silhouette, avec une augmentation de la poitrine et un amincissement de la silhouette dans la zone où est prélevée la graisse.

C’est aussi une chirurgie mammaire moins invasive que les prothèses, expliquant que la douleur du lipofilling mammaire soit souvent plus faible. La reprise des activités s’avère donc plus rapide, expliquant que lipofilling mammaire et sport soient plus compatibles que sur une pose d’implants. Même si le lipofilling mammaire a un prix libre en France, il est souvent au final proche de celui des implants, tout dépendant de l’importance de la liposuccion associée.

 

Augmentation mammaire par lipofilling : avis négatifs et inconvénient

 

La lipostructure suppose d’avoir une patiente avec suffisamment de graisse à prélever, et dont la peau permet une liposuccion réussie.

La graisse injectée va ensuite en partie se résorber,  si bien qu’une augmentation mammaire par lipofilling mammaire doit porter sur une quantité de graisse plus faible que le volume des prothèses. Cette résorption étant aléatoire,  en moyenne de 25 à 30 %, elle peut s’accompagner d’une asymétrie exigeant une retouche au bout de quelques mois. Les risques de nodules de nécrose ou de kystes graisseux sont possibles, mais rares.

Une fois la graisse fixée au bout d’environ 6 mois, la greffe est définitive : le nombre des cellules graisseuses ne bouge plus, mais leur volume peut en revanche varier. Une prise de poids va ainsi augmenter le volume des seins et inversement, d’où la nécessité de bien stabiliser son poids.

Pour limiter ces risques de lipofilling mammaire, la patient doit donc réfléchir pour savoir combien de bonnet elle veut gagner : une séance de lipostructure des seins vise un bonnet, pas plus.

Au-delà, mieux vaut choisir la pose de prothèses mammaires.

 

 

Quel résultat attendre d’un lipofilling mammaire ?

 

L’avis positif sur le lipofilling mammaire provient pour l’essentiel de son double effet, avec une poitrine plus généreuse et une silhouette affinée.

C’est ainsi toute la féminité qui peut être sublimée, à travers cette opération 2-en-1.

  • Pour la liposuccion, le chirurgien peut se contenter de prélever la quantité de graisse nécessaire pour la lipostructure. Mais il peut aussi effectuer une lipoaspiration complète, selon les souhaits et les objectifs de la patiente.
  • Pour l’augmentation des seins, l’injection de graisse apporte un effet volumateur et trophique naturel, qui sublime les tissus et rafraîchit le décolleté.

Le gain de volume sur le décolleté est toujours moins marqué qu’avec des implants mammaires placés derrière le muscle, avec le gain d’un bonnet maximum. La graisse se répartit dans la glande en augmentant le volume global. Une patiente peut d’ailleurs associer, si elle le souhaite, une augmentation mammaire par lipofilling et une pose de prothèses, en combinant les deux techniques pour sublimer sa poitrine.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 3 / 5. Nombre de notes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Docteur Château

Pose de prothèse mammaire : quelle durée de vie ?

Pose de prothèse mammaire : quelle durée de vie ?

Si l’augmentation des seins par pose de prothèse mammaire fait partie en France des mammoplasties les plus demandées, les patientes restent toutefois conscientes de la durée de vie limitée des implants. Pour autant, ceux de dernière génération n’obligent pas forcément...

Abdominoplastie : quel résultat 1 an après ?

Abdominoplastie : quel résultat 1 an après ?

Le « lifting du ventre » ou abdominoplastie offre un rendu souvent spectaculaire, avec un avant après qui sublime une silhouette transformée, à la fois plus mince et plus tonique. Il faut toutefois être conscient que le résultat définitif d’une abdominoplastie demande...

Après une abdominoplastie : douleur et cicatrice

Après une abdominoplastie : douleur et cicatrice

Le lifting du ventre ou plastie abdominale permet de traiter en un seul acte opératoire l’excès de graisse (liposuccion du ventre), l’excès cutané (résection) et si besoin le relâchement musculaire (suture du diastasis). Cette opération étant assez lourde, il faut...